Rage de dent : Les causes et comment la soulager rapidement ? - Tout Dentaire

La rage de dents, une calamité qui heureusement se soigne !

 

Si marcher avec des chaussures trop serrées peut vous faire oublier tous vos soucis, sachez qu’une rage de dents possède le même pouvoir. Comment se présente ce mal qui a bravé les siècles ? Quelles sont ses causes et comment y remédier ?

Résultat de recherche d'images pour "toothache"

 

 Un mal qui remonte à la nuit des temps

Les hommes de la préhistoire souffraient des maux de dents et, bien qu’aucune preuve ne vienne l’affirmer, ils se soignaient par des plantes et obturaient leurs dents cariées avec des fragments de silex. Un documentquiaurait été écrit en 1550 avant Jésus-Christ et connu pour être le plus ancien sur la médecine, le Papyrus d’Ebers, rapportait les remèdes utilisés par les Égyptiens pour soigner les gingivites et les abcès dentaires. Des ouvrages chinois ont donné les différents modes de traitement des affections des gencives et des dents. Les conséquences nuisibles des caries étaient certainement connues, car une citation de Cicéron serait à l’origine de l’adage bien connu « il tue les mouches à quinze pas ». Mais ce sont les œuvres d’Hippocrate qui contribueront à faire progresser les connaissances dans le domaine.

 

 

L’évolution des connaissances

Au moyen Âge, Avicenne, un médecin arabe, proscrit l’utilisation des produits de lavage des dents susceptibles d’attaquer les tissus organiques et prodigue des conseils pour éviter les douleurs aux dents. Après l’anatomiste André Vésale, c’est Ambroise Paré qui donne une description de la structure de la dent qu’il assimile encore à un os et préconise l’utilisation de l’huile de girofle pour calmer les douleurs. C’est en 1678 qu’eut lieu la première description des canaux dentaires faite par celui qui a contribué à l’invention du microscope, Anton Von Leeuwenhoek. Une fois l’art dentaire reconnu comme une discipline distincte dans la médecine au XVIIIe siècle, un dentiste, Pierre Fauchard, qui a publié un ouvrage intitulé « Traité des dents » et dont les travaux ont beaucoup inspiré la dentisterie moderne, recommande de ne pas abuser du sucre pour garder les dents saines. Ce n’est effectivement qu’à partir du XXe siècle, que cette partie de la médecine a beaucoup progressé et fait comprendre les origines de la rage de dents.

 

 

Comment se manifeste une rage de dents ?

Elle peut d’abord se manifester par une douleur sourde plus ou moins supportable au début, mais qui, en s’intensifiant progressivement, finit par devenir intolérable. Elle peut tout aussi se manifester brutalement, le plus souvent au moment où vous ne vous y attendez pas, et être infernale. Vous avez même parfois l’impression qu’elle suit le rythme du battement de vos vaisseaux sanguins. La douleur ne tarde ensuite pas à s’irradier sur toutes les parties de la tête et un analgésique pourrait n’avoir que peu d’effet, ou être inefficace. À ce stade, même la personne qui redoute le plus un dentiste trouvera la force de chercher un cabinet dentaire. La gencive portant la dent malade ne tardera ensuite pas à se tuméfier et à couvrir une bonne partie de celle-ci. En l’absence de soins appropriés, cette enflure doublera le volume de votre joue en un rien de temps et gagnera de plus en plus de terrain. Pour mieux comprendre les causes d’une rage de dents, il faut d’abord mieux connaître cet organe.

 

 

La dent, un organe solide

Nos dents n’ont pas uniquement la fonction de mastication, mais servent aussi à soutenir nos lèvres et nos joues. La dent est constituée par :

 

  • La couronne : qui est la partie visible et constitue sa partie supérieure.
  • L’émail qui enrobe la dent et est blanc, brillant et dur. Il a pour rôle de protéger la dentine qui se trouve sous la couronne.
  • Le sillon gingival qui est le point de rencontre de la dent et de la gencive et où peuvent se former et s’amasser la plaque dentaire et le tartre.
  • La dentine qui est abritée par l’émail et abrite la pulpe dentaire. C’est elle qui rend les dents jaunâtres lorsque la couche d’émail est trop fine.
  • La pulpe dentaire, mieux connue sous le nom de nerf, et qui est au fond de la dent. Elle est constituée de vaisseaux sanguins et de tissus nerveux. La douleur est transmise par l’intermédiaire de ses terminaisons nerveuses.
  • La racine qui est implantée dans l’alvéole dentaire. Elle est recouverte du cément, une couche osseuse qui retient la dent à la gencive et à l’os.

 Connue pour être le tissu le plus solide de notre corps, la dent est aussi vulnérable comme tous nos autres organes.

 

 

Le principal agresseur de la dent

 

C’est la carie qui suit 4 étapes :

 

  • L’émail est attaqué par les acides produits par les bactéries, elles-mêmes générés par les résidus alimentaires adhérant aux dents ou aux gencives. À ce stade, elle ne cause ni douleur ni gêne et seul un dentiste peut la repérer, car elle prend souvent la forme d’un minuscule trou ou d’une infime fissure. Une radiographie est parfois même nécessaire pour la déceler.
  • Lorsque la carie n’est pas traitée, elle évolue pour atteindre la dentine. La dent touchée sera sensible au froid, au chaud, à la pression, à l’excès de sucre ou de sel, et le sujet peut ressentir un goût désagréable dans la bouche.
  • La pulpite plus connue sous le nom de « rage de dents » est l’étape où la carie est tellement avancée que le nerf de la dent, exposé, est à vif. Une douleur continue vient alors s’ajouter aux signes cités précédemment.
  • Phase ultime, l’abcès dentaire qui se caractérise par la formation de pus dans la gencive signifie la présence d’une infection. Ce pus peut s’écouler, mais s’il est trop important, il risque, avant de se refermer, de s’étendre à d’autres tissus. Pour éviter que l’infection ne se propage aux articulations, et autres organes, il est urgent de soigner l’abcès. Mais pulpite et abcès dentaire ne sont pas les seules causes de la rage de dents.

 

 

Les autres sources connues de la rage de dents

 

  • evolution-rage-de-dentsLorsqu’une pulpite n’est pas soignée, le nerf dentaire se décompose et entraîne la nécrose pulpaire. La gangrène qui s’ensuit occasionne la formation de gaz qui se développent dans la racine de la dent et ne peuvent s’échapper. La pression exercée occasionne alors une douleur lancinante et constante, et ce, sans qu’il y ait un contact avec le chaud ou le froid.
  • Le « bourrage alimentaire » qui consiste en l’amas de résidus d’aliments entre les dents, peut aussi provoquer des douleurs incommodantes.
  • Un ulcère buccal caractérisé par une petite plaie ronde et blanche, parfois bordée de rouge, situé au niveau de la dent ou de la gencive peut aussi faire très mal.
  • Des gencives gonflées et rouges, signes d’une gingivite, qui n’enrobent plus correctement les racines et entraînent l’usure du cément ainsi qu’une exposition de la dentine peuvent aussi donner des sensations douloureuses.
  • Une inflammation des tissus qui rivent la dent au maxillaire peut aussi être la source de douleurs, tout comme une mauvaise utilisation des produits de blanchiment de dents ou une infection aux alentours des dents de sagesse. Quelle que soit la cause de la rage de dents, il importe toujours de la traiter.

 

Pourquoi traiter une rage de dents ?

 

Nous ne sommes plus à cette époque où l’humanité, faute de n’avoir pas encore maîtrisé les fonctions de chaque organe du corps humain et percé les mystères de la dent, accusait les vers d’être à l’origine des maux de dents, et pensait que planter un clou dans un palmier suffit à faire disparaître la douleur. L’art dentaire a beaucoup progressé et diverses sont les raisons qui motivent à traiter une rage de dents.

 

  • D’abord parce que même la plus stoïque des personnes ne supportera pas bien longtemps cette sensation physique pénible.
  • Ensuite, la douleur est le plus souvent le signe d’un dysfonctionnement : avant que celui-ci ne provoque d’autres dommages, il importe de le détecter et de le traiter.

 Pour la petite histoire, saviez-vous que le Roi Soleil, en essayant d’extraire lui-même un chicot qui l’incommodait, a développé une infection qui lui donna des raideurs et des élancements à la nuque, au bras, aux épaules, et à la gorge ? Sachez aussi qu’une infection dentaire avancée peut entraîner une inflammation du muscle cardiaque et provoquer un décès.

  • Enfin, hormis le rôle capital qu’elles jouent dans la fonction digestive, les dents saines et naturelles vous motivent toujours à sourire à la vie. Quels sont donc les remèdes aux maux de dents ?

 

 

Comment soulager une rage de dents ?

Le traitement dépend du stade d’altération de la dent

 

 Si la douleur est causée par un tassage alimentaire

Vous pouvez vous-même le détecter en ressentant une sensation de gêne et de tiraillement. Ce cas ne nécessite pas l’intervention d’un dentiste et il vous suffit d’enlever à l’aide d’un cure-dent, d’un fil ou d’un jet dentaire les résidus alimentaires coincés entre vos dents pour faire cesser la douleur. Finissez ensuite le nettoyage avec une brosse à dents électrique.

 

 Que faire lorsque la dentine est atteinte ?

Les sensations désagréables ressenties par la dent au toucher du froid, du chaud ou d’autres substances ne sont pas toujours durables. Pour ne plus les ressentir, le sujet qui le plus souvent ne sait pas ou ne veut pas savoir que sa dent est malade, évite tout simplement ces contacts. C’est pourtant le meilleur moment pour aller voir un dentiste qui sera en mesure de mesurer l’étendue des dégâts et de donner le traitement adéquat.

 

 Quelle conduite tenir en cas de pulpite ?

S’il ne vous est pas encore possible d’aller voir un dentiste, vous pourrez toujours atténuer les douleurs intenses engendrées par votre nerf « mis à nu » 

 

  • En évitant tout contact avec une substance ou un liquide froid ou chaud.
  • En vous abstenant de vous allonger : même si vous n’y avez pas le cœur, privilégiez la position assise en tenant la tête haute et droite, après avoir calé des oreillers dans votre dos.
  • En faisant en sorte de ne pas mastiquer du côté de la dent malade. Chose plutôt difficile à faire, car vous aurez l’impression de ne pas pouvoir ouvrir votre bouche ne serait-ce que de quelques centimètres.
  • En procédant à un bain de bouche avec un antiseptique, si possible anesthésiant.
  • En prenant un antalgique ou en imbibant délicatement votre dent d’un peu d’huile essentielle de girofle qui a un effet calmant et des vertus antibactériennes. Des produits présentés en kit et prêts à l’emploi peuvent aussi aider à calmer la douleur.

 

Mais dans ce cas, un antalgique n’aura que peu ou pas d’effets du tout, et la meilleure option est de se rendre chez un dentiste qui saura éradiquer la douleur. Si la carie n’est pas encore assez profonde, celui-ci, après les étapes d’usage, obturera la dent par un pansement. Mais si le nerf n’est plus suffisamment protégé, le dentiste devra le neutraliser avant de reboucher le trou travaillé à l’aide de la fraise. Les moyens actuels font que cette petite opération se fait sans douleur. 

Que faire face à une nécrose pulpaire ?

Les gaz produits par une gangrène dans le cas d’un nerf nécrosé occasionnent des douleurs : ils ne peuvent pas s’échapper et exercent une pression sur votre dent. En attendant de vous rendre chez un dentiste, vous pouvez prendre un glaçon que vous appliquerez sur l’endroit douloureux ou passer de l’eau froide sur votre dent. Mais la douleur ne cessera que lorsque le dentiste, après avoir « creusé » la dent, la libérera de cette pression.

 

 

Comment soigner un abcès dentaire ?

La présence d’une infection caractérisée par la formation de pus et une tuméfaction doit être prise au sérieux en raison des conséquences désastreuses qu’elle peut entraîner. Si vous avez assez de courage et de force, vous pourrez toujours :

 

  • Repérer la poche de pus que vous reconnaîtrez par un point blanc et la masser doucement avec une compresse imbibée d’eau salée pour la faire éclater.
  • À défaut, localisez sur votre joue le point correspondant à la poche de pus et exercez-y les mêmes petites pressions.

 

L’abcès dentaire peut demander l’intervention d’antibiotiques, mais plutôt que de faire de l’automédication, rendez-vous chez un dentiste qui est le mieux placé pour vous donner le traitement approprié.

 

 

Y a-t-il d’autres manières de calmer la rage de dents ?

Si le recours à un dentiste est la meilleure solution, d’autres remèdes naturels autres que les clous ou l’huile essentielle de girofle dont il ne faut cependant pas abuser, peuvent aussi contribuer à atténuer vos souffrances :

 

  1. Diluez du sel dans de l’eau tiède et consacrez 30 secondes à vous rincer la bouche avec cette solution : l’eau salée a un pouvoir désinfectant et pourra évacuer le pus qui fait enfler vos gencives. Se rincer la bouche avec une solution à 3 % d’eau oxygénée pourra aussi vous soulager, mais évitez surtout de l’avaler.Les vertus de la myrrhe étaient déjà reconnues aux temps bibliques. Laissez macérer une petite cuillerée de poudre de myrrhe dans de l’eau bouillante, tamisez et attendez que l’eau refroidisse. Ajoutez-y un peu d’eau et rincez-vous ensuite la bouche avec cette préparation plusieurs fois par jour pour réduire l’inflammation et tuer les bactéries.
  2. Délayez du gingembre en poudre et du piment de Cayenne et déposez la pâte obtenue sur votre dent malade. Ces deux ingrédients peuvent être utilisés séparément, mais évitez qu’ils ne touchent vos gencives pour ne pas les irriter.
  3. Appliquer un glaçon enfermé dans une feuille en plastique et du linge fin sur la dent douloureuse pourrait engourdir le nerf et diminuer la douleur. Mais évitez le contact avec la gencive.
  4. Repérez sur votre main le point qui se trouve à la base du pouce et de l’index. Avec le pouce de l’autre main, exercez-y une pression durant deux minutes et vous connaîtrez des moments de soulagement. Les ouvrages de « digipuncture » vous orienteront bien sur le sujet.
  5. En appliquant notre produit "Apaisedent" à base de clou de girofle pour un soulagement rapide et efficace.

apaisedent

La liste des remèdes naturels ne s’arrête pas là et les recettes de grand-mère peuvent être aussi efficaces. Vous oublierez sans doute vite les instants de cauchemar que vous a fait vivre une rage de dents, celle-ci une fois traitée. Mais vous montrerez plus de disposition à suivre ces quelques recommandations pour éviter un remake :

 

-       Respectez les règles d’hygiène buccale en brossant vos dents après chaque repas et suivez les méthodes pour un brossage efficace des dents.

 

-       Évitez tous les aliments qui favorisent la formation d’acides pour parer à la formation des caries.

 

-       Faites examiner votre bouche, ne serait-ce qu’une fois par an, par un dentiste.

 

Ces mesures de prévention vous coûteront certainement beaucoup moins cher que des réparations qui pourraient vous ruiner surtout si celles-ci ne sont pas couvertes par la Sécurité sociale, ou si vous n’avez pas souscrit d’assurance.

Quelques liens utiles :

Urgences dentaires :  01 43 36 36 00

Pour prendre rendez-vous rapidement avec un dentiste : Doctolib

L'ordre des chirurgiens dentistes : liste des dentistes 


Notre Bureau Recherches et Développement

Nous oeuvrons tous les jours pour vous apporter depuis nos bureaux, le meilleur accueil, service après-vente et conseil. Nous développons constamment des produits innovants, uniques qui vous faciliteront votre quotidien et vous apporteront des solutions réelles à vos problèmes dentaires.