Les Prothèses Fixes :

Il existe 2 types de prothèses: les prothèses fixes et les prothèses amovibles.

 

Je vais d’abord vous parler des prothèses fixes. Comme leur nom l’indique, elles sont fixées dans la bouche et une fois posées, vous ne pouvez plus les enlever. Normalement si vous n’avez plus de dents, vous n’êtes plus concerné par les prothèses fixes à moins de vous faire poser des implants.

 

 1- Les Céramo-Métalliques :

 

Le premier type de prothèses fixes que je vais vous présenter est la prothèse céramo-métallique. C’est le type le plus courant. Comme son nom l’indique, cette prothèse est réalisée en métal et en céramique: matière qui reproduit l’émail de vos dents.

 

Votre dentiste commence par tailler, ou par réduire une dent existante, lorsqu'il décide de vous faire poser une couronne ceramo-métallique, dans le but de venir, par dessus, sceller la prothèse fixe.

 

La partie métallique de la prothèse céramo-métallique, appelée également armature métallique, se retrouve à l’intérieur de la prothèse. C’est une chape (comme un petit chapeau) qui vient épouser parfaitement la forme de la dent taillée. La céramique recouvre totalement cette chape métallique et constitue tout l’extérieur, ce qui fait que l’on ne voit aucun métal lorsque la dent est posée.

 

Ce type de prothèse a deux principaux avantages. Tout d'abord, la chape métallique est très robuste et confère cette qualité à ces prothèses. Le coût est l’autre avantage, car comme nous le verrons plus tard, la prothèse céramo-métallique est l’une des prothèses fixes les moins chères.

 

Par contre, l’inconvénient majeur est le risque d’allergie. En effet, la majorité des alliages utilisés sont à base de Nickel-Chrome. Si vous êtes allergique au Nickel, n’oubliez pas de le signaler à votre dentiste, dans la mesure où il existe une solution. Le prothésiste peut remplacer le métal Nickel-Chrome utilisé habituellement par un métal à base de Chrome-Cobalt sans incidence sur votre porte-monnaie.

 

Il peut également vous proposer de réaliser une prothèse céramo-métallique avec un métal précieux comme de l’or (jaune ou blanc). Dans ce dernier cas, sachez que cette option vous coûtera plus cher, mais pas autant que cela ! Comptez 20 à 30% plus cher.

 

Dans tous les cas, sachez qu’il existe une fiche de traçabilité qui décrit l’ensemble des matériaux utilisés pour la réalisation des prothèses dentaires. Cette fiche est obligatoire. Elle est remise au dentiste par le prothésiste dentaire. Vous pouvez ainsi en exiger une copie ou alors l'examiner en détail avec votre dentiste.

 

Un second désavantage des prothèses céramo-métalliques vient de son armature métallique. En effet, celle-ci fait apparaître un liseré grisâtre au niveau de la gencive. Ceci est inévitable. C’est le reflet de l’armature à travers la gencive.

 

 

 Sachez qu’il existe au moins 2 solutions pour remédier à cet inconvénient esthétique.   

La 1re solution pour y remédier est de choisir un alliage noble : précieux ou semi-précieux, comme l’or, l’argent ou le platine. Leur couleur est plus chaude. Évidemment, le tarif est alors plus élevé, mais pas autant que vous le croyez.

 

 La deuxième solution, c'est d’opter pour une couronne joint-céramique. Il s’agit de faire réaliser la base de la dent ou plus précisément la partie en contact avec la gencive en céramique. Cette extension de 2 à 3 mm de céramique évite le liseré grisâtre disgracieux.

 

Cette couronne joint-céramique demande une préparation particulière de la dent. Il est donc normal que le dentiste vous facture un supplément pour cette exigence esthétique. Le prix varie d’un dentiste à l’autre, mais sachez tout de même que le prothésiste réclame environ 30 € supplémentaires pour un joint céramique dent.

 

 

 

Il arrive parfois que vous ayez une dent délabrée ou cassée. Dans ces cas, il faut avoir recours à un faux moignon qui vient s'insérer et s'ancrer dans la racine. Il va reconstituer la dent taillée puis le tout sera habillé par la couronne céramo-métallique.

 

 L'étape consiste tout d'abord à préparer le canal radiculaire puis à prendre une empreinte de celui-ci. L'empreinte est alors envoyée au prothésiste qui à son tour fabrique le faux moignon.

 

Le faux moignon est alors renvoyé chez le dentiste et vous revenez pour un deuxième rendez-vous pour sa pose définitive. Le dentiste procède ensuite à une deuxième empreinte pour l'élaboration de la couronne céramo-métallique.

 

Un troisième rendez-vous doit alors être programmé pour la pose de la couronne céramo-métallique

 

Méfiez-vous des dentistes qui court-circuitent la seconde étape pour gagner du temps et de l'argent. Ils font ce qu'on appelle une prothèse richemond.

 

Une prothèse richemond est une prothèse où la couronne céramo-métallique et le faux moignon sont en une seule pièce. Elle fait gagner une étape au prothésiste et au dentiste par rapport à la réalisation d'un faux moignon.

 

Évitez à tout prix ce type de prothèse. Les richemonds ne durent pas dans le temps et posent rapidement des problèmes de solidité et de stabilité. Comme le faux-moignon et la couronne sont réalisés en une seule pièce, les contraintes subies par la dent (lors de la mastication par exemple) se retrouvent également sur la partie centrale et peuvent fragiliser son ancrage dans la racine.

 

Ce phénomène peut avoir de graves conséquences puisqu'il peut conduire à fêler la racine d'une manière irréversible et vous contraindre à l'arrachement de la racine. Si cela devait vous arriver, vous seriez contraint de faire refaire une prothèse dentaire bien plus chère. Les seuls cas possibles seraient alors : un bridge ou un implant.

 

Dans le cas d'un faux moignon, sur lequel viendra se poser une couronne céramo-métallique, les forces subies par la dent sont réparties uniformément sur les parois du faux-moignon ce qui assure la stabilité du faux-moignon et la solidité de la prothèse.

 

 

2- Inlay Onlay :

 

 Il fut un temps où, quand une dent était cariée, le soin consistait à mettre un plomb pour reconstituer la dent et préserver sa fonction masticatoire. Or le plombage est très inesthétique. Heureusement, il existe maintenant des matériaux plus modernes comme la résine de comblement ou encore plus récemment la céramique.

 

Pour traiter une dent cariée, il existe 2 moyens.

Le premier est celui que pratique la plupart des dentistes, c'est à dire soigner la dent puis combler immédiatement au cabinet par une résine de comblement photopolymérisable.

 

L'autre méthode consiste à tailler à l'endroit de la carie une cavité bien profonde. Puis le dentiste prendra une empreinte qu'il enverra chez le prothésiste afin qu'il confectionne une prothèse appelée l'inlay-onlay.

 

L'inlay-onlay est la prothèse qui viendra combler parfaitement la tranchée réalisée par le dentiste. L'avantage principal est au niveau de son résultat esthétique. En effet, le rendu esthétique sera meilleur puisque le prothésiste pourra reproduire presque à l'identique la teinte et la morphologie de la dent, chose peu réalisable au cabinet.

 

Je voudrais attirer votre attention sur le choix des matériaux utilisés. En effet, les inlay-onlay peuvent être réalisés soit en composite, soit en céramique. Préférez la céramique si vous souhaitez une prothèse de qualité. Le composite est un matériau poreux et au fil du temps, il peut apparaître une décoloration. De plus, il est moins dur que la céramique et donc offre une résistance mécanique moins importante.

 

 

3- Maryland Bridge :

 

 l s'agit d'une prothèse qui est réalisée dans certains cas. En effet lorsqu'il vous manque une dent, les deux solutions les plus courantes sont le bridge ou l'implant (voir la partie qui traite des implants pour plus de précision).

 

Il existe une 3e solution qui peut être également réalisée, mais je ne vous la conseille pas systématiquement et seulement sous certaines conditions. Le maryland bridge est un bridge porté par deux inlay-onlay (de chaque côté), à la place des couronnes céramo-métalliques.

 

Dans ce cas, au lieu de tailler complètement les dents adjacentes à votre dent manquante, le dentiste peut creuser une cavité assez profonde au centre de vos deux dents comme pour réaliser un inlay-onlay.

 

Il existe deux avantages à cette technique. Tout d'abord, on obtient un résultat très esthétique. Le second avantage est que le dentiste ne taille pas complètement les deux dents adjacentes à votre dent manquante, ce qui évite d'endommager des dents saines.

 

Par contre, cette prothèse n'est pas aussi solide et résistante que lorsque le bridge s'appuie classiquement sur deux couronnes céramo-céramiques. La raison en est évidente. La surface d'appui pour les inlay-onlay est beaucoup plus petite que pour une couronne.

 

Et comme je le disais, cette technique n'est donc pas à utiliser systématiquement. Elle est très utile et conseillée lorsque les dents adjacentes à votre dent manquante sont déjà cariées. Le dentiste n'aura pas à retailler ces dents.

 

Il peut utiliser le fait que la dent possède déjà une cavité pour réaliser le Maryland bridge. Il lui suffira d'ôter les composites ou les plombages, puis éventuellement d'ajuster la cavité pour augmenter l'adhérence.

 

 

4- Les Céramo-Céramiques ou « Tout Céramique » :

 

Un deuxième type de prothèse fixe, c'est la prothèse céramo-céramique. Cette fois-ci, il n’y a plus du tout de métal et tout est réalisé en céramique. Il s’agit de la " Rolex" des prothèses fixes, car c’est le haut de gamme.

 

En effet, dans ce type de prothèse la lumière passe mieux, ce qui lui confère un effet très naturel et donc très esthétique. Un autre avantage de ce type de prothèse est la biocompatibilité: il n’y a alors aucun risque d’allergie, problème que l’on peut retrouver avec les prothèses céramo-métalliques pour des allergies au nickel par exemple.

 

 

J’aimerais dénoncer une pratique courante chez un dentiste. Je vais prendre l’exemple d’un bridge 3 éléments. Vous avez perdu une dent. Une façon parmi d’autres de reconstituer cette dent, c’est de poser un bridge.

 

Le dentiste taille les dents adjacentes pour faire le pont et ainsi combler cette dent manquante. Cette dent s’appelle le pontique, c’est celle qui est au milieu. C’est là que je dénonce une pratique. En effet, aucune intervention ou aucun soin n’est nécessaire sur cette dent manquante.

 

Malgré cela, votre dentiste n’hésite pas à vous facturer quand même le même tarif que n’importe quelle dent. Bien sûr, il paie le prix de la prothèse, vérifie au départ la bonne santé de votre gencive et inspecte la bonne assise de votre gencive ; mais cela, encore une fois, ne justifie pas le plein tarif d’une prothèse. Réclamer moitié prix, me semble raisonnable comme compromis.

 

 

5- Les Implants :

 

Quel que soit votre cas, sachez que vous pouvez vous faire poser un implant. Ce dernier peut donc remplacer toutes les prothèses vues précédemment. Simplement, il n’est pas utilisé systématiquement pour des raisons de coûts et parfois pour des raisons morphologiques.

 

L’implant est le type de prothèse le plus cher parmi toutes les prothèses et ceci pour deux raisons : il y a intervention chirurgicale et le prix des prothèses implants est élevé.

 

En effet, les implants nécessitent un usinage très précis. Ils requièrent des machines de très haute technologie et des matériaux chers, comme le titane ou la zircone, ce qui se répercute sur le coût de l’implant.

 

L’implant remplace tout simplement la racine de la dent quand celle-ci manque, suite à l’extraction de la dent. Il est vissé dans l’os. Pour cela, vous devez avoir suffisamment d’os pour que l’implant puisse être implanté dans une base solide.

 

L’os se résorbe avec l’âge et selon les personnes. Parfois pour des implants, il est nécessaire, avant, de vous faire poser des greffes d’os pour reconstituer de l’os, car vous n’en possédez pas suffisamment. Cela peut être une raison de l’impossibilité pour vous d’avoir des implants.

 

Une fois l’implant posé, par intervention chirurgicale, une période de cicatrisation est nécessaire et dure en moyenne 6 mois. Elle est nécessaire pour que l’os se reconstruise bien autour de l’implant et le consolide. Après 6 mois, vous verrez juste un pas de vis, à ras, de la gencive.

 

C’est sur ce pas de vis qu’un pilier viendra se visser. Ce pilier peut être en titane ou en zircone selon le choix de type de prothèse. Si vous choisissez une prothèse «tout céramique ou céramo-céramique», le pilier sera en zircone pour faire passer la lumière à travers. Si c’est une céramo-métallique que vous avez choisie, le pilier sera en titane.

Le pilier est la structure sur laquelle viendra se fixer la couronne finale en céramique.

 

Si vous avez des dents manquantes sur la partie antérieure (les dents visibles quand vous souriez), de grâce, ne posez pas de prothèses amovibles même si votre dentiste vous le propose.

 

Les dents de devant sont celles que l’on remarque le plus et celles aussi qui sont les plus fragiles. Donc, ne lésinez pas sur la qualité. Vous pouvez faire des compromis sur la qualité pour les dents postérieures, mais surtout pas sur les dents antérieures.

 

<< Retour au menu                                                                                                                           Suivant >>


Notre Bureau Recherches et Développements

Nous oeuvrons tous les jours pour vous apporter depuis nos bureaux, le meilleur accueil, service après-vente et conseil. Nous développons constamment des produits innovants, uniques qui vous faciliteront votre quotidien et vous apporteront des solutions réelles à vos problèmes dentaires..

Savoir Plus